Villes & Villages du Pays Basque

QUELQUES VILLES & VILLAGES BASQUES

ainhoaAINHOA :
C’est le type même d’une « rue bastide ». Classé parmi les plus beaux villages de France, ses maisons à colombages et encorbellements des XVIIe et XVIIIe siècles bordent la rue principale qui mène au poste frontière de Dancharria.
Cette même rue, jadis, les pèlerins de Saint jacques de Compostelle l’empruntaient.
angletANGLET :
Son nom apparait dans des actes officiels du XIe siècle. Elle a vécu dans l’ombre de ces deux puissantes voisines, Bayonne et Biarritz. Anglet s’est récemment développée avec la construction d’ensembles résidentiels et de zones d’activités commerciales. Il en résulte une extension démographique constante au cours des 20 dernières années. Anglet reste avant tout une agglomération largement pourvue d’espaces verts. La magnifique forêt de Chiberta, située tout près
de la mer avec un parcours de golf aménagé sous les pins, permet d’alterner sport et ballade.
Le long de la côte des plages aux noms évocateurs: Cavaliers, Corsaires, Chambre d’Amour; entrecoupées de digue, elles sont surveillées durant toute la saison estivale pour la parfaite quiétude des amoureux de l’eau et des vagues.
La plus belle des légendes d’Anglet veut que dans la célèbre grotte de la Chambre d’Amour, deux amoureux périrent noyés surpris par les flots montants. Elle n’est plus atteinte par les eaux de nos jours.
ARBONNEARBONNE :
Village agricole mais aussi résidentiel de la périphérie de Biarritz, Arbonne a vu naître en 1898 celui qui allait devenir le « Basque Bondissant » : Jean Borotra. L’épopée des mousquetaires n’est plus à conter tant elle a marqué l’histoire du tennis et de la coupe Davis.
L’église de type labourdin, avec des galeries aux balustres sculptées, et son cimetière aux stèles discoïdales, marquent l’identité du village.
arcanguesARCANGUES :
Légèrement en retrait de la côte, Arcangues est un village de carte postale, avec le cimetière jardin ou repose Luis Mariano, décédé en 1970 et dont la tombe reste fleurie toute l’année. Visitez sa très belle église dominant le fameux golf d’Arcangues.
ascainASCAIN :
Bien que tout proche de Saint-Jean-de-Luz et de l’océan, l’ambiance à Ascain est très différente. C’est un charmant village basque typique de l’arrière-pays, avec ses belles maisons construites autour de la place et du fronton. Ascain est blotti au pied du très connu pic de la Rhune.
Un petit train touristique à crémaillère permet d’accèder facilement au sommet de ce mont mythique qui est au coeur de nombreuses légendes du Pays Basque. Le panorama vaut vraiment le déplacement ! Vous y verrez par beau temps toute la Côte Basque jusqu’au phare de Biarritz.
Outre l’attrait même du village et de son ambiance agréable, vous y verrez une église remarquable, un vieux pont romain,… sans oublier les promenades le long des berges de la Nivelle, la rivière qui traverse le village (un petit paradis pour les pêcheurs à la ligne)…
bayonne

BAYONNE :
Au confluent de la Nive basque et de l’Adour gasconne, l’origine de la ville remonte à l’époque romaine. Ville d’histoire, Bayonne a conservé de magnifiques monuments (remparts, cathédrale, châteaux) aux détours de ruelles riantes dont l’atmosphère chaleureuse annonce l’Espagne toute proche. Célèbre pour son fameux jambon, Bayonne l’est aussi pour son sel, son chocolat et… la fameuse baïonnette ! L’art de vivre constitue la philosophie essentielle des Bayonnais.
Bayonne est une ville festive avec ses célèbres « fêtes de Bayonne » fin juillet.

biarritz

BIARRITZ :
La plus célèbre station balnéaire de la côte basque. A l’origine, simple village de pêcheur, la cité biarrote entra dans l’histoire au XIIe siècle avec la pêche à la baleine. Au XIXe siècle, l’empereur Napoléon III et son épouse Eugénie de Montijo y construisirent « la Villa Eugénie » actuellement Hôtel du Palais. Depuis Biarritz ne compte plus les têtes couronnées et les personnalités qui sont venues et viennent encore profiter de son charme et de son microclimat idéal pour des vacances durant toute l’année.

bibaoBilbao
Bilbao est au centre d’une métropole de plus d’un million d’habitants. Elle représente l’axe principal de développement économique et social du golfe de Gascogne, ainsi qu’un facteur de modernisation essentiel.
Les grands projets architecturaux et d’infrastructures ont servi de moteur pour la reprise économique et le renouveau urbanistique de la ville.
Le musée Guggenheim Bilbao, le palais des congrès et de la musique Euskalduna, le métro de Norman Foster, l’aéroport de Calatrava, les tours conçues par les architectes Arata Isozaki et César Pelli… sont autant d’exemples du dynamisme porteur de Bilbao.
Située dans la province de Biscaye, la ville est entourée d’un paysage fertile de forêt, de montagnes, de plages et de falaises, qui font de Bilbao une destination touristique de choix.
Grâce à un réseau routier et de transport moderne, les sites les plus intéressants, dont les autres chefs-lieux basques, Vitoria et Saint-Sébastien, sont à portée de main.

bidartBIDART :
Sur les sept plages surveillées de Bidart, tous les sports et jeux nautiques sont permis. La chapelle de la madeleine, dite des Marins, est entourée d’un cimetière où étaient enterrés les marins au temps de la pêche à la baleine. Le soir, du sommet de son promontoire, les couchers de soleil y sont magnifiques.

camboCAMBO LES BAINS :
Cambo, réputée pour faciliter les cures de repos par la vertu de ses eaux, est désormais dans la cour des grands de la « Chaîne Thermale du Soleil. »
Edmond Rostand, l’auteur de Cyrano de Bergerac et l’aiglon, venu à Cambo pour se faire soigner, y fit construire la somptueuse et célèbre villa « Arnaga ».
ciboureCIBOURE :
Attenant à St Jean de Luz , Ciboure vit essentiellement de la pêche. Le Fort de Socoa garde l’entrée du port et servait à protéger des invasions espagnole.
Le personnage célèbre de la ville est Maurice Ravel et compte parmi les plus grands compositeurs contemporains.
espeletteESPELETTE :
D’un cachet très caractéristique, Espelette reste avant tout la patrie du piment. L’automne venu, la façade des maisons s’ornemente de ces fameux chapelets de petits piments rouges. Une grande fête lui sera consacré à cette occasion.
Le pottok, petit équidé réputé pour sa résistance, est historiquement attaché au village d’Espelette.
fontarrabiefontarrabie :
Juste après la frontière, sur l’estuaire de la Bidassoa, ce village espagnol correspond à un ancien port romain dénommé « oiaso ». Le vieux quartier dans les hauts de Fontarrabie reste une pure merveille. Le soir venu, ne pas oublier de se rendre au « paséo », cette grande procession de bars en bodegas est si chère à nos voisins espagnols.

getariaGUETaria :
Ce village médiéval, entouré de murailles et situé sur le flanc d’une montagne, attire spécialement l’attention en raison de la silhouette du San Antón, connu comme le Ratón de Getaria (la souris de Getaria) en raison de son profil. C’est le berceau du navigateur Juan Sebastián Elcano et du créateur Cristóbal Balenciaga. 
En arrivant à Getaria, nous trouvons l’un des trois monuments réalisés en hommage à Elcano, nommé fils illustre de la localité. Il s’agit d’une pyramide élaborée en pierre de taille.
La figure de Cristóbal Balenciaga est elle aussi présente dans la ville. La Fondation qui porte son nom essaie de conserver et de promouvoir l’héritage du couturier né à Getaria en 1895. C’est ainsi que le Musée Cristóbal Balenciaga, le premier au monde consacré intégralement à un créateur de haute couture, sera inauguré à l’automne 2007. Le palais Aldamar sera le siège de ce musée qui abritera 150 robes et compléments du grand modiste et qui sera intercommuniqué avec un bâtiment de construction récente de conception d’avant-garde.

guétharyGUETHARY :
Ancien quartier de Bidart, Guéthary fut un port baleinier avant de devenir aujourd’hui une petite station balnéaire recherchée.

hendayeHENDAYE :
La ville est située au point de rencontre de la mer, de la montagne et de l’Espagne, au bord de la Bidassoa. Hendaye a toujours été une ville d’accueil: jadis pour les pèlerins de Compostelle, ensuite pour de célèbres personnages comme Louis XIV, ou encore Churchill.
Hendaye est l’unique station voile de la côte basque, avec la grande plage en pente douce, sans aucun danger pour les baigneurs et la baie de Chingudi.

la bastide clairencela bastide clairence :
La Bastide Clairence a été fondée en 1312 par Louis 1er, roi de Navarre, le futur Louis X de France. Son organisation est caractéristique des bastides, avec un plan en damier organisé autour d’une grande place rectangulaire. Tout ici, dans cette bastide navarraise traditionnelle classée parmi les plus beaux villages de France, respire la si typique culture régionale. 
La Bastide a su conserver tout le charme de son passé médiéval avec sa Place des Arceaux, ses rues aux façades ornées de colombages, ses maisons  blanchies à la chaux et aux volets peints soit d’un rouge profond, soit occasionnellement en vert (les deux couleurs typiques des volets de la région), son église remarquable par son porche roman. L’habitat alentour est formé de plusieurs quartiers disséminés dans une campagne vallonnée et verdoyante.
Autour de La Bastide Clairence, qui vit au rythme des chants et danses basques, de la pelote et des bandas, il existe de nombreux circuits balisés qui mènent vers les fermes traditionnelles qui ouvrent volontiers leurs portes au visiteurs.
LARESSORELARRESSORE :
Aux confins du Labourd et de la Basse Navarre, Larressore est devenue la capitale de la fabrication de « makila ». Cet instrument artisanal a toujours été l’objet d’une grande fierté dans les villages basques.
pampelunepampelune :
Fondée par les Romains et traversée par le Chemin de Saint-Jacques de Compostelle, Pampelune est aujourd’hui une ville moderne et accueillante qui offre une large palette d’activités : flâner au pied de murailles centenaires sur le pavé de ses vieilles rues, se reposer dans ses parcs et à ses terrasses, savourer une délicieuse tapa, visiter des monuments chargés d’histoire, assister à des spectacles de qualité ou encore admirer les amateurs de sports anciens, comme les joueurs de pelote. 
De plus, sa position géographique fait de la ville un point de départ parfait pour découvrir commodément toute la diversité de la région.

Exif_JPEG_PICTURESAINT ETIENNE DE BAIGORRY :
Baïgorry comme on l’appelle ici, est entouré des vignobles d’Irouleguy. Ils produisent le seul vin d’appellation d’origine contrôlé du Pays Basque. Comme le montrent de nombreuses maisons nobles, l’architecture est très riche, l’imposant fronton principal date de la moitié du siècle dernier.

saint jean de luzSAINT JEAN DE LUZ :
Comme sa voisine Ciboure, à l’embouchure de la nivelle, Saint Jean de Luz s’est bâtie autour de l’une des plus belles baies de la côte basque. La pêche a, de tout temps, été l’activité principale de la ville. Saint Jean de Luz conserve de très importants souvenirs du mariage du Roi Soleil avec l’Infante d’Espagne: la maison Louis XIV, la maison de l’Infante, l’église Saint Jean-Baptiste.
saint jean pied de portSAINT JEAN Pied de port :
Aux contreforts du piémont pyrénéen, entre la Côte Basque et la frontière espagnole, Saint Jean Pied de Port est une destination incontournable au Pays Basque.
Passage obligé sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle, cette cité médiévale est le point de départ de nombreuses découvertes hautes en couleurs : les Aldudes dans le fascinant Pays Quint, est réputée pour ses produits locaux de qualité, Saint Etienne de Baigorry et son village de caractère, les vignobles d’Irouléguy et ses coteaux typiques, les sources de la Nive à Estérençuby jusqu’à Bidarray où les rapides de la Nive délivrent des sensations fortes aux amateurs d’eaux vives, sans oublier un lieu époustouflant été comme hiver, qui accueille la plus grande forêt de hêtres d’Europe : Iraty !
Un concentré du Pays Basque où chaque village cultive un heureux mélange de traditions, d’art de vivre et de passions qui se dévoilent au détour des chemins de traverse.
saint pee sur nivelleSAINT pee sur nivelle :
Au centre de la province basque du Labourd, Saint Pée sur Nivelle est un charmant village comprenant un patrimoine riche : église, château, fontaines, lavoirs, pont romain se présentent avec élégance aux côtés de belles demeures labourdines. Plus de 100 kms de sentiers balisés feront le bonheur des marcheurs et adeptes de VTT. 

Le lac, sa plage de sable fin et sa baignade surveillée, propose de multiples activités : canoë, kayak, pédalos, jeux pour enfants, pêche…
Le parcours de santé et les aires de pique nique qui jalonnent le tour du lac promettent d’excellents moments de détente.
Berceau du xistera (gant d’osier pour la pratique spectaculaire de la pelote basque) depuis 1857, Saint Pée sur Nivelle possède l’Ecomusée Pilotari où se dévoile tous les secrets de l’invention du xistera.
san sebastian

SAn sebastian :
Donostia (San Sebastián) est réputée comme étant la station balnéaire la plus chic d’Espagne. Cette ancienne ville de plaisirs affiche un côté Belle Epoque, dû à l’implantation d’une partie de la noblesse espagnole au XIXe siècle. Donostia devint alors capitale du Gipuzkoa. La superbe baie, la plage de la Concha, les quartiers commerçants de la ville neuve sont autant de coins à découvrir, profitant d’une ambiance jeune et festive. De plus, Donostia (San Sebastián) est l’une des grandes destinations gastronomiques basques avec ses excellents bars à pintxos (tapas locaux).

sareSAre :
Sare petit village typique du Pays Basque, non loin de la frontière espagnole et entouré de montagnes, est situé à 14 km au sud de Saint Jean de Luz. Dominé par la Rhune et l’Axuria, montagnes légendaires du Pays Basque, le séparant de l’Océan et de la Navarre espagnole, Sare est fidèle aux traditions restées vivantes du Pays Basque et est animé par le goût de la fête et de l’accueil.

Prenez le temps de flâner dans le village de Sare, classé parmi les plus beaux villages de France, ses rues ombragées sont jalonnées de belles maisons labourdines aux murs blanchis de chaux et aux colombages soigneusement peints. A la saison, les habitants y font sécher des guirlandes de piments. Découvrez aussi l’église Saint Martin, une des plus belles de la région, la chapelle Sainte Catherine, le fronton de pelote basque en passant par les lavoirs récemment restaurés. Votre promenade vous conduira à la découverte d’un patrimoine remarquablement bien préservé.
Vous pourrez également voir les quatorze oratoires répartis sur toute la commune ainsi que la voie médiévale, point de départ de nombreuses randonnées, ou bien encore emprunter le petit train de la Rhune qui vous emmènera jusqu’en haut de la montagne et vous permettra de découvrir des paysages grandioses et une vue imprenable sur les Landes, la côte Basque et les Pyrénées.
socoaSocoa :
Ciboure et Urrugne se partagent le hameau pittoresque de Socoa, renommé pour ses restaurants de poissons et ses activités nautiques, principalement les écoles de voile.
Le Fort de Socoa du XVII° siècle protège le petit port. Il est prolongé par une digue décidée par Vauban et construite à la fin du XVII° siècle qui ferme à l’ouest la baie de Saint Jean de Luz.
urdaxurdax :
Urdazubi en langue basque signifie « eau et pont ».
De nombreux canaux traversent et irriguent le village, et les belles façades des maisons «indianos» s’y reflètent.
Le style architectural de ses constructions est sans aucun doute l’une des principales attractions d’Urdax où se combinent fermes traditionnelles et demeures seigneuriales.
Dans les rues du village, le regard est souvent attiré par de magnifiques bâtisses, dont certaines ont appartenu à des « indiens », émigrés du village de retour des Amériques ayant construit de somptueuses maisons qui sont souvent ornées de blasons : Sabatenea, Mitxelenea, Indiano-Baita, Donpedronea, ainsi que la maison de Pedro Axular.
Pedro Aguerre « Axular », prêtre, écrivain en langue basque qui vécut la première moitié du XVIIe siècle, est l’auteur du fameux Gero («Après» en français) ouvrage majeur de la littérature basque.
Bonjour En vacances sur la côte basque à Urrugne/socoa/St Jean de Luz ; j'ai retenu cette photo à vous soumettre parmi d'autres et souhaiterais votre avis.Urrugne :
Grand village de 9 000 habitants, Urrugne bénéficie d’un emplacement privilégié sur la Côte Basque.
Un village ouvert sur l’océan : 6 km de côte rocheuse pour se balader sur le sentier du littoral au sommet des falaises de l’incontournable Corniche Basque. Point de vue sur l’océan impressionnant. 
Un village montagnard : les espaces naturels recouvrent la grande majorité de la commune. Lieu idéal pour se balader dans les montagnes basques.
Un village au calme, dans une ambiance bucolique mais proche de l’Espagne et des stations balnéaires de Saint Jean de Luz et Hendaye.
zugarramurdizugarramurdi :
Zugarramurdi était un village de fermes isolées autour du monastère San-Salvador avant d’acquérir une juridiction civile. Elle fut déclarée commune en 1667. Ce village est très connu pour ses grottes où on disait que se réunissaient les sorcières dans les « akelarre » (lande du bouc, en basque).

 

 

Copyright @ 2014 HOTEL LAMINAK. TOUS DROITS RÉSERVÉS - RÉALISÉ PAR TUVEDLACOM - MENTIONS LÉGALES - +HotelLaminak.
Réservations de chambres dans notre hôtel, établissement (sans réstaurant) étoilé au Pays Basque (Euskadi) français, proche pays basque espagnol, en Pyrénées Atlantiques, Bayonne, Biarritz, Navarre