Les laminak, lutins de la mythologie basque

Inspiré de légendes basques, le nom de notre Hotel Laminak, proche d’Arcangues et de Biarritz, n’a pas été choisi par hasard…
Malgré le volume de textes écrits sur eux, les laminak restent assez méconnus. Le plus souvent, ils sont décris soit comme des nains mâles, soit comme des femmes de taille normale dont le bas du corps est pourvu de caractéristiques animales (pieds palmés, pattes de poules, sabots de chèvre ou queue de poisson). Créatures essentiellement nocturnes, les laminak vivent sous terre, dans des grottes ou auprès des sources et des ruisseaux. Les récits et contes sur les laminak forment une partie importante des légendes basques. De nombreux lieux de la région, autant du côté français qu’espagnol, leur doivent leur nom.

On leur attribut de nombreuses constructions de plusieurs ponts, églises ou autres bâtiments comme : DolmensBidarai, le château de Donamartiri, les églises d’Arrosa, Arros et Ezpeize …

Jusqu’à une époque récente, les paysans basques laissaient du pain, du lait et du lard en bordures de leurs champs pour les placer sous la protection des Laminak. En échange de ces donc, les génies finissaient un labour urgent, terminaient un travail en cours ou détournaient la foudre…

Trait original des Laminak : leur besoin d’aide humaine pour enfanter.

hotel Laminak proche de Biarritz

La célèbre légende du pont de Licq ...

La version raconte qu’un jour les habitants de Licq décidèrent de construire un pont pour franchir la rivière « Le Saison ». Mais personne dans le village ne voulait s’aventurer dans la construction de ce pont en raison du danger.

Les villageois décidèrent donc de le demander aux Laminak.  Les lutins acceptèrent de construire le pont en une seule nuit jusqu’au chant du coq, mais à une seule condition : que les villageois leur donnent en récompense la plus belle femme du village.

Après réflexion, tout le village accepta, au détriment de la belle jeune fille et de son amoureux. Le soir même, les Laminak se mettent au travail. Le pont avançait à grande vitesse et l’amoureux de la belle Licquoise réfléchit toute la nuit pour que sa douce ne se fasse enlever par les lutins. Alors qu’il restait très peu de pierre a mettre, l’homme eu une idée lumineuse !
Il alla jusqu’au poulailler et imita le bruit des ailes du coq. Le coq se réveilla en sursaut et crut qu’il était en retard pour réveiller le village. Il fit un grand :  COCORICOOOOO !
Apeurés, les Laminak, qui n’avaient plus qu’à poser la dernière pierre, la lâchèrent et elle tomba dans la rivière. Ils partirent à toute vitesse pour échapper à la lumière du soleil et retrouver leur grotte. C’est ainsi que le pont de Licq resta inachevé…

Cette légende existe aussi avec le château Laustania à qui il manque une pierre également …

Hotel de charme arcangues
hotel avec piscine pays basque

Pour en apprendre plus sur les légendes du Pays Basque, rendez-vous  ici ===>